Sous la contrainte, 3 : Douce vengeance

24 mots imposés, commencés par la lettre V, pour m’inspirer une histoire érotique… c’est le dernier défi Facebook lancé par mon groupe de plumes acérées 😉  
Voici les mots :
Victoire, Vengeance, voyage, vision, vertigineux, vacuité, Vorace, Vertige, Volonté, Velours, Vicieux, Viscérale, Vilain, Vicieuse, Volcan, Voluptueux, Virtuose, Voltiger, Vacances, Voltage, Viol, Viscère, Vide, Virginal.

Profitez-en, il semblerait que ce soit le dernier du genre… Et vous, quel mot vous aurait inspiré le plus?

 

Mon amour,

J’ai beaucoup réfléchi, depuis mardi, où je suis rentrée en avance de mon voyage d’affaires et où je t’ai trouvé, dans notre lit, avec cette blonde voluptueuse. Jamais je ne parviendrai à occulter cette vision, malgré toute la bonne volonté du monde. J’ai repensé à la discussion qui a suivi, sur le fait que tu me trouves trop réservée, voire frigide, pour employer tes propres termes. Que tu n’en pouvais plus, de mes chemises de nuit en coton virginal et de mon éducation stricte. Tu disais qu’en refusant certaines pratiques, je t’avais poussé dans les bras de l’autre.

Oui, tu as sans doute raison, il faut que je laisse derrière moi la jeune fille que j’ai pu être et les peurs viscérales qu’elle porte sur ses épaules, comme une croix. Je suis une jeune femme de mon temps, avec des désirs que je dois assumer.

C’est la raison pour laquelle j’ai créé un compte sur un site de rencontre en ligne, un qui propose exclusivement des plans cul. J’y ai branché un homme de vingt-deux ans, dénommé « Gros Braquemard ». Ne me demande pas son vrai prénom, même maintenant, je l’ignore. Je lui ai donné notre adresse hier soir, alors que tu étais chez Guillaume « pour réfléchir à ton avenir aux côtés d’une coincée du cul ». Je me suis maquillée outrageusement et j’ai mis des talons vertigineux pour l’accueillir. Il était à peine dans l’entrée que ses sapes voltigeaient par terre. Oh que j’ai pu être vicieuse, alors que ma langue vorace dévorait son gland comme une virtuose de la pipe et que j’avalais, jusqu’à la dernière goutte, la semence qui giclait au fond de ma gorge. Que j’ai joui bruyamment, quand j’ai accepté de jouer la victime d’une agression à peine moins brutale qu’un viol. Mon corps a été branché sur du courant à fort voltage, quand il a pris à plusieurs reprises chacun de mes trous, de telle sorte qu’aucun n’est resté vide très longtemps, que ce soit avec ses doigts, sa queue, sa langue ou des objets. Même mon cul, que je te refusais. Ah, si j’avais su ! Comme c’était bon de l’accueillir au milieu de mes viscères, lui formant un écrin doux comme le velours, accusant chacun de ses coups de butoir en luttant contre le plus délicieux des vertiges… J’ai tellement aimé qu’il m’encule jusqu’à la garde que je l’ai demandé encore et encore, et ce vilain garçon ne s’est pas fait prier. Il a été mon vicieux petit étalon pour la nuit et a révélé en moi un volcan sous la glace, de la lave bouillonnante prête à tout dévorer.

Je dois te remercier. Désormais, je réalise que la vacuité de notre relation ne me convient pas. Que TU ne me conviens pas. Tu es bien trop timoré, sexuellement parlant. En provoquant cette discussion, tu m’as permis de gagner le combat contre mes inhibitions.

Cette victoire, je te la dédicace.

Maintenant, je crois qu’il me faut prendre quelques jours de vacances, ne serait-ce que pour mon corps se remette des délicieux mauvais traitements qu’il a reçu cette nuit. J’espère que tu auras débarrassé tes affaires quand je rentrerai, lundi.

Je t’embrasse, une dernière fois.

Aurore.

Ps : les six préservatifs usagés posés sur ton oreiller ne sont là que pour illustrer mon récit. Tu peux les garder en souvenir, ou les jeter. Fais en ce que tu veux, je te les offre. J’aurai pu t’en fournir au moins deux de plus, si je n’avais pas été aussi gourmande !

Publicités

Auteur : Aurore Baie

J'aime écrire. A vrai dire, c'est mon métier. Mais on écrit pas toujours ce qu'on l'on veut, au boulot. Alors je m'offre ici une salle de jeu... Bienvenue dans mon recueil de nouvelles érotiques! Il va sans dire que tous les textes publiés ici sont des créations originales... Pas touche sans accord ! Merci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s